L'étiquette énergie

   

L'étiquette énergie a été imaginée en 1992 pour informer les consommateurs sur les performances des appareils électro-ménagers. Depuis, cette indication s'est étendue aux logements et bâtiments mais aussi aux automobiles.

En 2013, cette étiquette est révisée sous un nouveau format afin d'apporter aux consommateurs plus de précision sur les performances énergétiques.

 

Les étiquettes-énergie comprennent au moins quatre parties :

 

  • Les références précises de l’appareil, du modèle et du fabricant.
  • La classe énergétique définie par un code couleur associé à une lettre (de A++ à G) qui reflète la consommation d’énergie de l’appareil électroménager.
  • Consommation, efficacité, capacité, etc… cette partie regroupe diverses informations suivant le type d’appareil.
  • Le bruit : le bruit émis par l’appareil est inscrit en décibels.

Le prix éventuellement plus conséquent à l’achat est généralement amorti sur la durée de vie et les économies réalisées.

Privilégiez donc les appareils avec l’éco label européen. Ceci vous assure que l’appareil est respectueux de l’environnement tout au long de son cycle de vie, de la production au recyclage final. Il vous faut aussi tenir compte des frais d’usage lié à l’appareil acheté. Un appareil peu couteux n’est pas obligatoirement le plus rentable.
L’intérêt de choisir un appareil de classe A est triple :

La durée de vie d’un appareil classe A est généralement plus longue
Il consomme jusqu’à trois fois moins qu’un appareil de classe C (pour idée, cela représente par an une économie de plus de 100€ )
Moins consommer, c’est moins polluer !