Menu

Compteur évolué

Les principaux sujets d’interpellation sur compteur évolué

Vous allez faire construire votre future maison…la SICAP vous accompagne tout au long de votre projet. Construisez en toute sérénité.

Depuis le début du déploiement, plusieurs thématiques reviennent régulièrement au sujet du compteur évolué et trouvent un écho de plus en plus important dans la presse.

Ces interpellations viennent souvent des associations militantes, qui abordent principalement les thèmes suivants :

  • Les questions sanitaires (ondes)
  • Le respect de la vie privée, la sécurité des données
  • Le risque d’incendie
  • La possibilité de refuser le compteur
  • L’emploi
  • Les compteurs communicants dans le monde

Le compteur évolué et les ondes

Le compteur évolué respecte toutes les normes sanitaires

  • Testé à de nombreuses reprises (par ex. à l’Agence nationale des Fréquences (ANFR), ou au Laboratoire National de métrologie et d’Essai (LNE)
  • Respect réaffirmé par le Conseil d’Etat dans sa décision N° 354321 du 20 mars 2013

 Le   compteur  évolué  n’utilise  pas   d’ondes  Radio (radiofréquences) pour communiquer

À la différence du Wifi, des téléphones portables, des GPS, de la Radio FM, du Bluetooth, qui eux communiquent dans l’air ambiant.

Il utilise le CPL (Courant Porteur en Ligne)

C’est un signal basse fréquence (63 à 75 kHz) qui circule dans le câble électrique.

Il se superpose au 50 Hz.

Le CPL est déjà largement utilisé :

  • pour l’envoi du signal 175 Hz (heures creuses, heures pleines) et ce depuis 50 ans
  • pour des usages domestiques (box internet CPL, baby phone,…)

 

Le compteur évolué et les ondes

Le concentrateur interroge le compteur pendant moins d’1 mn par jour

Il utilise une puissance très faible de l’ordre d’1 Watt, comme les autres compteurs.

De l’ordre de 800 octets sont transmis (soit l’ordre de grandeur d’un SMS).

Pendant 99,9 % du temps le compteur fonctionne comme avant

 

Des données sécurisées, qui appartiennent au client

SICAP veille scrupuleusement à la sécurité des données et au respect de la vie privée :

Les données transmises par le compteur évolué sont une série de chiffres. L’ensemble de la chaîne de transmission est cryptée. Aucune donnée personnelle ne transite (nom, adresse…)

La question des incendies

SICAP veille scrupuleusement à la sécurité des données et au respect de la vie privée :

Le risque incendie n’est pas lié au type de compteur posé

Le risque incendie est très rare, il résulte d’une mauvaise mise en œuvre avec un serrage mécanique des câbles inadapté.

Les techniciens sont formés spécifiquement et contrôlés régulièrement

Ils utilisent des clés dynamométriques permettant d’assurer le serrage normé (5 N.m).

Les compteurs sont testés par les constructeurs et le Labo Enedis.

Aucun problème d’incendie lié à des défauts intrinsèques aux compteurs n’a été observé à ce jour.

Le compteur évolué est conçu avec des matériaux « retardateurs de flammes»

La pose du compteur évolué est- elle obligatoire ?

  • Les compteurs sont la propriété de la collectivité qui en confie à SICAP via le SIERP l’exploitation à travers le contrat de concession.
  • De par sa mission et comme il est inscrit dans le contrat d’accès au réseau, SICAP doit avoir accès au dispositif de comptage. Dans le cas contraire, le client s’expose à une suspension de son accès au réseau.
  • Le déploiement de compteur évolué est une obligation légale, inscrite au code de l’énergie. Dans le cadre de sa mission de service public, la SICAP est tenue d’assurer le renouvellement des compteurs.
  • Juridiquement une commune ne peut pas s’opposer à l’arrivée du compteur évolué. Ce n’est pas de son ressort mais de celui de l’Etat qui a inscrit le déploiement dans une loi et des décrets. La responsabilité de la commune ne peut pas être engagée.

La question de l’emploi généré par le compteur évolué

Les compteurs communicants en Europe et dans le monde

Le contexte de déploiement des compteurs est propre à chaque pays. Il varie selon plusieurs critères visant différents objectifs :

Critères :

  • Politique énergétique
  • Organisation de la distribution
  • Propriété des compteurs
  • Choix des technologies
  • Amélioration du service

Objectif(s) visé(s) :

  • Amélioration du service
  • Information des clients finaux
  • Meilleur fonctionnement du marché
  • Maitrise de la consommation
  • Optimisation du réseau

Les compteurs communicants en Europe et dans le monde

La directive européenne impose une installation dans au moins 80 % des foyers : Seize pays membres ont décidé un déploiement à grande échelle pour 2020, voire avant pour certains. Trois de ces États ont déjà déployé la totalité de leurs nouveaux compteurs communicants : la Finlande (3,1M de compteurs), la Suède (5,2M) et l’Italie (27M).